00__Dès la veille au soir nous savions que notre visite du lendemain matin serait pour une "Grande Dame" ou plus exactement pour son temple funéraire. Deir el-Bahari signifiait Couvent du nord. Nous avions déjà vu des photos de cet endroit, mais celles-ci ne pouvaient traduire l'incroyable beauté et grandeur du cirque rocheux renfermant les trois temples : celui d'Hatshepsout, et ceux des rois Montouhotep II et Thoutmosis III à l'état de ruines et faisant l'objet de projet de reconstitution, semble-t-il.

Selon les sources, des dates différentes sont attribuées au règne d'Hatshepsout (autre orthographe Hatchepsout). Les différences ne sont pas énormes. Je retiendrai ca (1495-1479-1457) avant notre ére.

Construction du temple - Les travaux à Deir el Bahari ont probablement commencé en l'an IV de la corégence, c'est à dire aux environs de 1475 avant notre ère. Pour l'époque, il s'agit d'une construction d'avant garde : trois terrasses successives ponctuées de statues colossales abritent des sanctuaires dédiés à des dieux et déesses. C'est l'œuvre de Senmout architecte de génie qui cumulait également les fonctions de négociateur, secrétaire particulier et homme de confiance de la Reine. Pour la réalisation du futur temple, il avait prit les conseils du dieu Ptah, le démiurge de Memphis, patron des architectes, des artisans et de la construction. Puis il alla quérir les équipes de chantier nécessaires à Deir el-Médineh, village proche réputé pour ses bâtisseurs qui avaient de nombreuses réalisations à leur actif, temples et tombes de la vallée des Rois.

IMGP0300___Temple_d_Hatchepsout

Représentation d'Hatshepsout - Elle porte la barbe postiche, la double couronne, ainsi que la crosse et le flagellum qu'elle tient sur sa poitrine. Ce sont là les attributs des Rois. Certains historiens la qualifie d'usurpatrice, et d'autres de vraie "reine-pharaon". Pour ma part, je penche pour la deuxième affirmation. C'est d'ailleurs sous son règne que le mot "pharaon" a été employé pour la première fois, et repris régulièrement comme titre souverain à partir de son neveu Thoutmosis III (1)(2).

Hatchepsout

Hatshepsout et le pouvoir - Thoutmosis III n'est alors qu'un jeune enfant. C'est le fils de Thoutmosis II et de son épouse secondaire Isis. Sa belle-mère Hatshepsout assure la régence qu'elle exercera pendant vingt deux années. Durant les toutes premières années, elle met en place discrètement tout ce qui va la propulser au poste suprême. En 1479 avant notre ère, elle accède à cette fonction en prétextant que son père Thoutmosis I l'a désigné pour lui succéder.

Extrait de cette titulature - Nom de Roi de Haute et Basse Égypte

Ma_t_est_le_ka_de_R_

Après les nombreuses guerres menées par ses prédécesseurs, elle ouvre une ère de paix et de prospérité. Elle multiplie les négociations avec ses voisins. Elle jette les bases de systèmes commerciaux nouveaux avec les ennemis d'hier. A l'intérieur, elle développe des programmes de constructions et de rénovation. Elle développe les arts religieux par la restauration et l'embellissement des temples existants. Elle règne jusqu'en 1457, année où Thoutmosis III récupère son trône.

Hatshepsout et sa famille - Elle vient au monde vers 1495 avant notre ère. Ahmès sa mère, sœur du roi et grande épouse royale se réjouissait de cette naissance, car Thoutmosis I avait déjà eu d'autres enfants de Moutnefret son épouse secondaire, dont Thoutmosis II.

Selon la coutume de l'époque pour "préserver" la lignée royale, la future Reine épouse Thoutmosis II, son demi-frère. De cette union nait une fille, Néférouré. Il hérite de la couronne dès le décès de son père. vers 1492 avant J-C. Son règne sera bref. Il décède d'une maladie cardiaque vers 1479 avant J-C selon les affirmations des chercheurs d'aujourd'hui.

Hatshepsout et Hathor - Les deux femmes entretiennent des rapports très étroits ! On en trouve des traces dans plusieurs temples. Ici à Deir el Bahari la déesse bénéficie d'une chapelle et de nombreuses représentations.

Deir_el_Bahari___Hathor


(1) Christiane Desroches Noblecourt -  La Reine Mystérieuse Hatshepsout  - édition Pygmalion 2002 - page 134
(2) Éric Desrentes - Blog "Hiéroglyphes" - "Naissance du mot Pharaon - Hatchepsout - la première des dames nobles". Voir "Sites et ouvrages de référence" pour l'adresse de son blog.


EN PERPÉTUELLE CONSTRUCTION !