Ce matin là, nous savions que notre visite était pour la fameuse pyramide à degrés de Djoser, mais personne ne nous avait parlé de sa voisine, moins grande, et autrefois occupée par le roi Ounas, dernier souverain de la Ve dynastie qui régna de 2 353 à 2 323 environ avant J-C. Il aurait succédé à Djedkarâ et précédé Téti. Ounas est connu pour ses nombreuses activités guerrières. Il est représenté également à Éléphantine en Haute Égypte. Manéthon (1) le nomme Ounos dans son histoire de l'Égypte. 

Dimensions d'origine de cette pyramide très dégradée : 43 mètres de hauteur et 57 mètres de base. On ne visite pas l'intérieur fermé car trop dangereux. Cependant je conseille vivement de consulter le remarquable site Antikforever qui donne des précisions sur l'intérieur : http://antikforever.com/Egypte/Pyramides/Ounas.htm

A côté, deux mastabas sont occupées par les épouses royales Khenout (hnw.t) et Nebet  (nb.t). Sur la photo ci-dessous au premier plan, se trouvent les fondations de chapelles et magasins. A l'arrière, on aperçoit quelques bases de colonnes de la salle hypostyle.

Pyramide_d_OUNAS

Ces colonnes en granit à chapiteaux palmiformes, comme le montre la photo ci-dessous, venaient des carrières d'Éléphantine (2). La colonne conservée au musée du Louvre mesure 6,40 mètres. D'autres se trouvent au musée du Caire.

Colonne_OUNAS____Wikip_dia

Photo Wikipédia - Musée du Louvre

Une chaussée montante de 660 mètres en forme de long couloir couvert décoré de nombreuses scènes de la vie courante permettait de relier le temple funéraire au temple de la vallée (2). Ce dernier se trouve presque en face de l'entrée actuelle du site Saqqarah.

Chauss_e_de_la_pyramide_d_Ounas

Cavités naviformes

Fouilles_sur_la_chauss_e_d_OUNAS

Extrait de la titulature : Nom de la pyramide

2010_04_25_195905

Travail de l'auteur


(1) Manéthon est l'auteur d'une histoire de l'Égypte en 30 volumes rédigée en grec dont le nom est Aegyptiaca. Cet égyptien du IIIe siècle avant J-C était prêtre au service des 2 premiers Ptolémée. Il termine son oeuvre vers 271 avec la mort d'Alexandre le Grand.  

(2) Bulletin n°69 de l'IFAO, 1971 (en ligne) : "Les navires de transport de la chaussée monumentale d'Ounas" de Georges Goyon


EN PERPÉTUELLE CONSTRUCTION !