00__Ce matin là, le téléphone sonna à 2h30 dans toutes les cabines du bateau. Pas question de faire attendre  Ramsès II et Néfertari "son épouse bien aimée". Un café avalé et le car s'ébranla pour rejoindre le centre d'Assouan pour la formation d'un convoi. Le chauffeur interrogé nous informa que c'était pour une question de sécurité. Quelques 230 kilomètres et 2h30 plus tard, le car coupa son moteur sur le grand parking d'Abu Simbel. Il était 5h30, le jour venait de se lever et le thermomètre affichait déjà 30°C.

Soudain le Temple - Au détour d'un chemin, il se tenait devant moi encore plus beau et plus imposant que je ne l'avais imaginé. Je l'avais espéré depuis plus de 40 ans quand mon professeur d'histoire de 6ème nous avait narré ce lieu fantastique et toute l'histoire qui s'y rattache. C'était très impressionnant.

Ramsès II fait édifier le temple vers 1250 avant J-C. Il le veut dans le sud de l'Égypte afin de montrer à tous l'étendue de son pouvoir. Il décide d'associer les 2 femmes de sa vie à cette gigantesque entreprise, son épouse Néfertari et la déesse Hathor. Pour les honorer il fait construire, à 50 mètres du sien, un temple plus petit mais d'une grande beauté.

Le temple de Ramsès II - Il est gardé par quatre colosses de 20 mètres de haut à l'effigie du pharaon est dédié aux dieux Amon, et Ptah. Il mesure 33 mètres de hauteur, 38 de largeur et 65 mètres de profondeur.

IMGP0425_1

Grande épouse royale de Séthy I et mère de Ramsès II, la statue de Touya ou Mouttouya se trouve aux pieds du colosse brisé. Le roi lui rend honneur dans plusieurs temples par de nombreux sanctuaires et représentations. Quand elle décède vers 1258 av. J-C. âgée de plus de 60 ans, un deuil est respecté. Elle est inhumée dans la Vallée des Reines, tombe QV80, dans un sarcophage en granit rose.

IMGP0433_1

A propos des petites statues de femmes situées aux pieds des colosses, aucune ne se ressemble vraiment. Je suis convaincu qu'il s'agit de la mère et non de l'épouse. Néfertari a son temple 50 mètres plus loin.

Intérieur du temple de Ramsès - Dès l'entrée, une haie de statues colossales du roi accueille le visiteur. Il porte la couronne, la barbe royale et le pagne d'apparat. Il tient dans ses mains la crosse et le flagellum. 

Num_riser0001

Le saint des saints - de gauche à droite : Ptah, le maitre de l'ombre; Amon-Rê, le maitre du ciel; Ramsès II, le maitre des couronnes, et , le maitre des maitres.

Num_riser0010

Au mur de nombreuses fresques évoquent ses activités royales - Ici le Roi terrasse ses ennemis suivi de Ramsès sur son char au cour de la bataille de Qadesh selon certains auteurs.

Num_riser0006

Num_riser0007

Offrandes faites à Amon-Min-Kamoutef
Min est le dieu de la fertilité et de la reproduction. Il est représenté sous les traits d'un homme momiforme le phallus en érection. Après évolution de son nom, il est appelé successivement Amon-Min, puis Amon-Min-Kamoutef.

Num_riser0005

Le temple de Néfertari - Aucun roi ne rendit autant d'honneur à une reine que Ramsès à Néfertari. Malgré ses huit mariages reconnus et un harem important, il garda pour elle une profonde vénération. Elle est au côté de son royal époux dans de nombreuses scènes relevées dans les temples thébains. C'est la première épouse du roi. Elle lui donne de nombreux enfants dont trois garçons connus : Imenherkhepeshel, Parêherounemef, Méryatoum et plusieurs filles dont Méritamon. Elle est inhumée dans la Vallée des Reines, tombe QV66.

IMGP0440_1

Détails du couple royal en compagnie d'Osiris

IMGP0443_1

Intérieur du temple de NEFERTARI

Vestibule du sanctuaire avec 6 colonnes hathoriques

Num_riser0009

Num_riser0002

Couronnement de la reine par Hathor à gauche et Isis à droite

Num_riser0020

La Reine offre des fleurs à Hathor

Num_riser0008

Le sauvetage d'ABU SIMBEL - La construction d'un gigantesque barrage en amont d'Assouan va créer un immense lac artificiel et engloutir, entre autres, les deux temples d'Abu Simbel consacrés à Ramsès II et à son épouse Néfertari. Il était bien entendu hors de question que cela se fasse. Sous l'impulsion de l'UNESCO, le monde fut mis à contribution pour le sauvetage de ces chefs d'œuvre.

L'ensemble sera remonté de 64 mètres sur la colline où il était adossé primitivement. Durant 3 années un chantier de 3 000 personnes assurera le découpage de 1036 blocs de 20 à 30 tonnes. Après repérage et traitement, ils seront remontés sur le nouveau site en respectant les mêmes angles par rapport au soleil pour que 2 fois l'année le miracle se reproduise. L'inauguration du nouveau site eut lieu le 23 septembre 1968.

Voir dans l'excellente revue "Toutankhamon" n°44 de mai, juin, juillet 2009, une série de photos de ces sauvetages.

Départ d'ABU SIMBEL - Il est 10h quand nous regagnons notre car. J'aime la grosse chaleur mais là je la trouve un peu forte. En passant devant les boutiques de souvenirs, je retrouve le thermomètre vu à l'allée. Il est sous abri et marque 42°C. C'est hallucinant. La clim du car commence à me manquer. Le chauffeur me dit qu'il vient ici plusieurs fois par semaine, et que cette température est exceptionnelle à cette heure.

IMGP0452_1


EN PERPÉTUELLE CONSTRUCTION !