00__ Ce matin là, la journée avait très mal commencé par cette visite éclair à Memphis. J'espérais maintenant que notre pèlerinage dans cette royale nécropole serait une réussite.

L'histoire de l'ensemble funéraire de Djoser  est étroitement liée à trois personnages importants : Imhotep grand chancelier et architecte du roi, Auguste Mariette qui dès 1850 ressuscita le site après plusieurs millénaires, et l'égyptologue Jean-Philippe Lauer disparu le 14 mai 2001 à Paris (1) qui passa toute sa vie à fouiller, étudier et relever une partie des vestiges de ce fabuleux chef d'œuvre.  

Située à vingt cinq kilomètres au sud du Caire sur la rive gauche du Nil, Saqqarah serait la déformation de Sokar, dieu funéraire de Memphis figuré sous la forme d'un homme à tête de faucon. C'est la nécropole la plus étendue connue à ce jour, environ 8 km de long. Ce fabuleux cimetière servit jusqu'à la fin de la VIe dynastie (environ 2 200 avant J-C). Le complexe funéraire le plus important du plateau de Saqqarah est celui de Djoser. 

Ensemble funéraire de DJOSER - S'étendant sur environ 15 ha et contenu dans un périmètre de 545 x 277 mètres, il a été décrit par Lauer comme étant le plus parfait de toute l'antiquité égyptienne, tant pour sa composition que pour son architecture d'avant garde pour l'époque.

Saqqarah4

Travail personnel de l'auteur

  1. Le mur d'enceinte en calcaire blanc d'une hauteur de 10,50 m, partiellement reconstitué par J.P.LAUER. L'ensemble est flanqué de 13 fausses portes et d'une vraie très étroite.
  2. Long couloir couvert à 12 colonnes se poursuivant par une petite salle hypostyle,
  3. Vaste cour de culte,
  4. Tombeau du mur d'enceinte sud,
  5. Mur des cobras,
  6. Magasins où étaient stockés nourriture et vêtements dont le roi avait besoin dans l'au-delà,
  7. Pyramide à degrés,
  8. Temple funéraire,
  9. Serdab,
  10. Autel,
  11. Maison du nord, consacrée au culte royal
  12. Maison du sud, consacrée au culte royal. L'architecture de ces deux maisons tranchent sur le reste. Auraient-elles été rajoutées après ?
  13. Cour du Hed-Seb avec chapelles de culte,
  14. Chapelles de Haute et Basse Égypte,

Le mur d'enceinte - Une partie seulement de cette muraille a été relevée et donne une bonne idée de ce que pouvait être l'ensemble. Selon certaines sources, elle aurait été la réplique de la muraille de Memphis ...

Entr_e_au_sud_est_de_l_enceinte

L'entrée et le vaste couloir - Colonnade d'entrée de l'enclos sacré

IMGP0171___Colonnade_d_entr_e_donnant_acc_s___l_enclos_sacr_

IMGP0172___D_tail_de_la_colonnade_d_entr_e

La petite salle hypostyle est formée de deux rangées de colonnes fasciculées ouvrant sur une vaste cour.

Couloir_d_entr_e_vu_en_totalit_

La pyramide à degrés ou el-Haram el-Modarehg - A ce stade de notre visite, notre guide qui nous avait débité un texte mal appris, retourna au car sans autre explication. Très contrarié par cette attitude, je hélais la seule personne présente sur le parvis de la pyramide. C'était le policier égyptien de faction ce jour là. Je lui posais donc toutes les questions qui restaient pour nous sans réponse. Ce brave homme avait une rare culture, et fit mieux que nous renseigner en nous expliquant toutes les caractéristiques de la pyramide à degrés et l'histoire de sa construction avec force précisions.

Dimensions d'origine de la pyramide : hauteur 60 mètres, base 121 x 109 mètres.

IMGP0173___La_pyramide_prise_de_la_cour_d_honneur

Le serdab (cave en arabe) - Notre guide improvisé nous entraina ensuite à l'arrière de la pyramide et nous fit signe de regarder dans un trou aménagé dans la pierre. Se trouver face à face avec le souverain est très impressionnant ! Cependant  cet orifice, nous dit-il, n'a pas été construit pour les touristes, mais pour que le roi puisse contempler jour après jour l'étoile du nord. Cette remarque est pleine de poésie ! La statue est en faite une copie en plâtre, l'original se trouvant aujourd'hui au musée du Caire.

IMGP0182___Djeser

Djoser

Musée du Caire - Photo Wikipédia

L'un des escaliers donnant accès au sous-sol où se trouve la chambre mortuaire du roi. Elle se trouve à 25 mètres sous la pyramide. L'entrée est fermée, nous ne pouvons pas y descendre. Nous reviendrons de toute façon.

IMGP0184___Descente_vers_les_appartements_fun_raires

Puis juché sur une butte, il nous expliqua que l'ensemble était bordé par deux chaussées, l'une au sud menant au complexe d'Ounas et l'autre au nord au Sérapéum, endroits sur lesquels nous reviendrons. Du côté est, il pointa du doigt la pyramide d'Ouserkaf roi de la Ve dynastie, ca (2 475 - 2 458), et dont il ne subsiste qu'un amas de ruine.

Apparemment la visite était terminé. J'avais prévu un bakchich pour notre guide, mais comme elle avait disparu dès le couloir d'entré franchi, c'est donc avec plaisir que je le donnais à ce policier érudit.


Qui était Djoser ?

On ne connais presque rien de ce grand roi. Selon les ouvrages consultés, les noms et orthographes varient : Djoser, Djéser, Nétjerikhet Djéser ou encore Horus Netjery-Khet (celui dont le corps est divin). C'est le deuxième roi de la IIIe dynastie (Ancien Empire). Sept spécialistes donnent des dates différentes de son règne. Je retiendrais celles données par l'égyptologue James Peter Allen et que j'ai retrouvé dans plusieurs articles : 2 630 - 2 611 avant J-C.

Selon le papyrus royal de Turin il aurait régné 19 ans et 1 mois, tandis que Manéthon (2) lui en donne 29 et le nomme Tosorthros ou Sesorthos. On ne connait pas sa généalogie exacte, ni son âge au moment de sa montée sur le trône. Les spécialistes n'avancent que des hypothèses et restent très prudents. Djoser épouse Hetephernebti qui serait sa sœur, et dont il a une ou deux filles Inetkaous et Niânkh-Hathor.

On sait de lui qu'il a engagé de grandes conquêtes notamment dans le Sinaï, et la basse-Nubie principalement pour les ressources minières.


(1) Bulletin d'Information Archéologique, janvier juin 2001 : http://www.egyptologues.net/pdf/bia/bia23.pdf

(2) Manéthon est l'auteur d'une histoire de l'Égypte en 30 volumes rédigée en grec dont le nom est Aegyptiaca. Cet égyptien du IIIe siècle avant J-C était prêtre au service des 2 premiers Ptolémée. Il termine son oeuvre vers 271 avec la mort d'Alexandre le Grand. 

(3) Djéser et la IIIe dynastie de Michel Baud - Édition Pygmalion - Collection Les grands pharaons


EN PERPÉTUELLE CONSTRUCTION !